Paul est devenu le spécialiste du déménagement et il nous raconte comment

Le métier de déménageur demande plusieurs compétences en plus de la force physique brute. le déménageur est responsable des affaires de ses clients, qu’ils soient des particuliers ou des entreprises. Il doit s’assurer du bon état des mobiliers à la livraison.

La réussite d’un bon déménageur réside dans la relation de confiance qu’il établit avec ses clients. Cela demande une très grande responsabilité, d’autonomie, de rigueur et d’un sens commercial aiguisé. Un excellent déménageur a comme seconde nature la minutie. Il est précautionneux. Être déménageur nécessite de suivre quelques formations de base. Elles sont nécessaires pour effectuer le travail correctement. On vous dit tout sur le site www.devis-demenagement.info.
devis déménageur
Il faut comprendre que le secteur du déménagement a beaucoup évolué depuis quelques années. Ce qui a permis le développement de plusieurs réseaux de déménagement. Ces réseaux recrutent des personnes compétentes et aptes à s’adapter aux situations difficiles, disposant d’un sens de l’organisation en plus de la force physique. Le métier de déménageur se professionnalise de plus en plus du faite que les clients de déménagement deviennent de plus en plus exigeants surtout au niveau des services rendus. La concurrence devient également de plus en plus rude, tant bien sur les prestations fournies que sur les prix. Il est donc important d’avoir toutes les compétences nécessaires et conformes aux exigences des clients pour être un expert en déménagement.

 

Le déménageur doit être capable d’acheminer les affaires personnelles de ses clients d’un point à A vers un point B sans encombre. Il est parfois contraint de conduire lui-même le véhicule de déménagement. La connaissance d’une ou plusieurs langues autres que le français est également un véritable atout majeur, car il se peut que le point de livraison soit situé à l’étranger.

 

Les formations à suivre pour devenir déménageur professionnel

Aucun diplôme n’est exigé pour ceux qui veulent devenir aide-déménageur. Ils apprendront leur métier sur le terrain, en travaillant avec des professionnels. Cependant, ils peuvent se perfectionner en pratiquant des stages de formation. Ce qui leur permettra d’occuper des postes à hautes responsabilités.

En général, le cursus d’un déménageur commence par l’obtention du CAP de déménageur sur véhicules utilitaires léger, accessible dès la 3ème. Cela permet d’acquérir les connaissances de bases, nécessaires à l’exécution du métier, tel que le démontage, l’emballage, la manipulation des outils de déménagement, mais également les postures à ne pas faire. En d’autres termes, pour débuter dans le métier de déménagement, le CAP permet d’avoir de bonnes bases. L’acquisition des autres compétences se fait sur le tas, sur le terrain, et en côtoyant des professionnels chevronnés.

L’obtention d’un d’un bac pro logistique permet de décrocher des postes à hautes responsabilité visant à mieux maitriser les outils de gestion, à faciliter l’établissement du planning, à organiser efficacement les opérations. Cela donnera également des connaissances juridiques, etc. Il y a également d’autres formations favorisant la diversification du métier, comme la formation de conducteur de véhicule porteur, qui permet de conduire des véhicules des déménagements gros porteurs, de mieux gérer les interventions sur terrains, et des aspects techniques et administratifs du déménagement. Vous devez être titulaire d’un permis B et apte médicalement à conduire des véhicules lourds.

Il est également possible de suivre d’autres formations complémentaires telles que le SST ou Sauveteur Secouriste du Travail, qui vous permettra d’obtenir un certificat d’Aptitude professionnel au Métier de Déménageur Professionnel.

Vous devez comprendre que le secteur du déménagement est en pleine croissance et qu’il est possible de diversifier le métier. Le domaine recrute perpétuellement. Pour décrocher les meilleurs contrats, il est important d’avoir les compétences physiques requises, mais également le sens de l’organisation et des responsabilités. Pour réussir dans le métier, il faut avoir une conscience professionnelle. Il faut savoir respecter les clients quel que soit leur caractère.