Les combles perdues, c’est quoi exactement ?

Les combles sont les espaces libres volontairement ou involontairement inoccupés dans une maison. Ces espaces se localisent généralement dans la partie supérieure de la maison, entre le plancher le plus haut et le versant de la toiture. Nous en déduisons donc que toute maison doit avoir ses combles, qu’elle soit large ou restreinte. Venez en apprendre plus sur ce site !D’ailleurs, il faut signaler que les combles peuvent avoir au moins au moins une utilité spéciale pour toute habitation, c’est une zone temporisatrice de chaleur, pour que la température de l’extérieur n’ait pas un effet direct dans le logement, en chaleur ou en froid.

Autrefois, cet espace servait de stockage, tout comme la salle des débarras avec ses poussières. Actuellement, avec l’avancée de l’urbanisation, cet espace tend de plus en plus à se transformer en espace de vie. L’économie comme incitateur principal. Suite à cette tendance, plusieurs types d’aménagement ont vu le jour, allant de l’espace totalement vide mais aménagé, en passant par  l’aire de stockage, la zone de lecture, la zone de jeu, et pourquoi pas une salle à part entière avec tous ses équipements adéquats ?

 Les combles comme stabilisateur de température

Selon la disposition de sa toiture, une maison peut acquiescer une perte en énergie allant jusqu’à 30 %, résultat sorti par le bureau d’étude thermique Tribu-Energie après demande de l’association Promotoit. Toujours, à partir de leurs résultats, une maison à combles non aménagée dépense plus en énergie qu’une maison à combles aménagée. Constatation indéniable, les combles peuvent jouer un rôle important dans la régularisation thermique d’une maison. Que ce soit en pleine période d’été, accompagnée des chaleurs torrides, que ce soit aussi bien en plein hiver à température extérieure tendant vers le négatif, la température interne du logement à combles aménagé n’atteindrait jamais ces extrêmes. Donc, logiquement, tous les combles doivent être aménagés.

Désignation des combles

Deux types de combles sont constatés, les combles aménageables et les combles perdus. Seuls les combles possédant les caractéristiques suivantes peuvent être aménagés :

  • La distance entre le parquet et la crête du toit doit dépasser une moyenne de 1,80 mètres ;
  • Le toit doit être à double pente et supérieure à 30° ;
  • La charpente ne doit pas contenir des enchevêtrements des fermettes qui traversent et coupent l’espace, elle doit être retroussée, à la Philibert Delorme ou du moins à la Mansarde ;
  • La zone doit être accessible, de préférence de l’intérieur et à la rigueur de l’extérieur ;

Si l’une de ces caractéristiques venait à ne pas être respectée, l’espace serait classé combles perdus, car il ne pourrait être aménagé. En résumé, tout espace libre, non utilisé sous votre toit, plus précisément sous votre charpente constitue les combles perdus. Des fois aussi, la classification de cet espace en combles perdus  ressort totalement de la décision du propriétaire. Car, même si l’espace est théoriquement aménageable pour une utilité quelconque, de par la priorité qu’il s’est donné, le propriétaire choisi de le transformer en combles perdus. En ces circonstances, l’espace pourrait porter l’enseigne des combles condamnés. Rares sont les combles condamnés, car du point de vue économique, ce serait une erreur de ne pas utiliser une zone disponible.

Combles perdus, un choix ?

Et en plus, avec l’avancée de la technologie, rien n’est impossible. Qu’importe la texture du toit, du moment que le choix s’est porté sur l’aménagement, c’est aménageable. Prenons exemple pour cet espace qu’on a qualifié d’inaccessible. Une trappe pourrait être crée sur le plancher de cet espace en guise d’ouverture permettant l’entrée et la sortie pour les visites. Au cas où vous voulez isoler totalement cet espace, il serait judicieux d’enlever quelques éléments de la toiture pour permettre l’introduction, afin d’exécuter les différents travaux d’isolement. En ces termes votre espace se considérerait toujours en combles perdus même s’il est devenu accessible et aménageable, votre choix a porté sur sa dénomination.

Mais il faut préciser que la plupart des logements de nos jours ont tendance à remplir ou à occuper tous les espaces pouvant être disponibles, car ce serait une perte en surface s’il y a une zone non occupée dans la maison. Il a aussi été vérifié que pour deux habitations à conditions de couvertures identiques, c’est l’habitation à combles aménagés qui présentera moins de perte énergétique en chaleur par rapport à celle à combles perdus. Cette différence peut atteindre le taux de 25%. Avoir des combles perdus n’est pas une fatalité mais un choix.